Cybersyn (el systemo synco)

Illustration en CC-BY-ND par Marc Wathieu

, par Pierre

L’image ci-dessus est le fruit d’une reconstitution partielle de Cybersyn.

Au café mardi 5 avril 2011, j’ai bien vu que, mis à part Antoine Allombert, personne ne connaissait l’histoire de l’extraordinaire projet chilien Cybersyn.

Pourtant tout est vrai, du cybernéticien anglais au réseau de telex en passant par la grève des camionneurs et, bien sûr, l’IBM 360.

Pour ma part, j’ai du découvrir ce projet courant 2007 et commencé à en parler aux étudiants de la deuxième année de licence de l’institut Galilée en mai 2008 dans un à côté de mon cours d’algorithmique.

Voici l’unique photo couleur du centre de contrôle de Cybersyn dont l’inspiration semble toute droite venue de la série Star Trek. Ce centre n’a jamais été fonctionnel, seul le réseau de telex a été utilisé.

JPEG - 70.5 ko
cybersyn
(image non libre)

Références :

  • Le site dédié à Cybersyn (ma première rencontre avec Cybersyn), un projet des artistes Enrique Rivera et Catalina Ossa (or-am), initié en 2002 (pdf), mis en ligne début 2007.
  • Les travaux de Eden Medina, chercheuse à l’université d’Indiana, spécialiste du sujet.
  • L’article Cybersyn sur wikipedia (en) ou (fr).
  • À trouver dans son intégralité (payant) l’article de The Observer du dimanche 7 janvier 1973 titrant le Chili gouverné par un ordinateur (Chile run by computer, 690 mots, archive payante).
  • Un article de 2003 dans le Guardian.
  • Un article de 2004 sur l’internet de Allende.
  • Un article dans libération paru en 2008.
  • Un article de 2009 sur le web avec quelques commentaires intéressants sur la nature purement anecdotique de Cybersyn.
  • Un article de 2010 de Philippe Rivière, dans le Monde Diplomatique, signalé par Antoine Allombert.
  • Les commentaires de cette vidéo sur vimeo sont aussi des sources intéressantes. Ces commentateurs sont très critiques vis à vis de la vidéo. La vidéo elle-même est maladroite. Son principal intérêt est de développer une critique des phantasmes de la cybernétique.
  • Bien entendu les ouvrages de Stafford Beer sur la cybernétique (par exemple, Brain of the Firm, 1972) devraient être une source intéressante.
  • Fernando Flores, ingénieur industriel de formation, était l’initiateur du projet Cybersyn et le ministre de l’économie de Salvador Allende.
  • L’artiste et écrivain Jorge Baradit a écrit une uchronie, SYNCO, dans laquelle le coup d’État du 11 septembre 1973 n’aurait pas eu lieu et où le Chili, grâce à Synco/Cybersyn serait devenu le premier État cybernétique de l’Histoire. À voir/entendre : un des trailers de ce roman ; un site en flash et, de la même veine, un quadruple album synco d’un label indépendant.
  • Pour rester dans l’anecdotique et le musical, côté germano-suisse on trouve également un album cybersyn de musique électronique.
  • Antoine Allombert me signale également le livre de science fiction de John Brunner Sur l’onde de choc (The Shockwave Rider) de 1975 écrit peut après le coup d’État et qui met en scène des ordinateurs monstrueux.

Portfolio

spip_logo cybersyn_the_observer
Revenu et logement, Je livre ici quelques éléments de comparaison concernant mon niveau de vie, pour couper court à quelques idées reçues, et un condensé de nombreuses (...)
Revenu et travail d’un enseignant-chercheur, Cet article complète l'article Revenu et logement, en détaillant un peu le budget de mon ménage, mon parcours d'enseignant-chercheur en terme de (...)
Cybersyn (el systemo synco), Au café, mardi 5 avril 2011, j'ai bien vu que, mis à part Antoine Allombert, personne ne connaissait l'histoire de l'extraordinaire projet chilien (...) [jpg, jpg, png]